consommation energetique francais

Combien consomment les Français en électricité chaque année ?

L’électricité est devenue une énergie quasi incontournable dans les sociétés modernes. En Europe, la France figure parmi les plus grands consommateurs et producteurs d’électricité du continent. Le pays est bien équipé pour ce qui est des infrastructures. Par ailleurs, il dispose de nombreuses entreprises (EDF, Engie, Direct Energie, Total, Total Spring et autres) qui lui permettent d’assurer la production électrique locale.

Mais si l’offre tend à être suffisante, la demande n’a pas cessé d’évoluer au fil du temps. Et avec la transition énergétique, on peut s’attendre à ce que de profonds changements s’opèrent sur le marché. Bien sûr, comment toujours, les fluctuations se remarquent directement à travers le niveau de consommation des ménages. Mais combien les foyers français consomment-ils en électricité actuellement ?

Un niveau de consommation relativement stable

Si la consommation d’électricité est en hausse depuis plus de 60 ans, elle s’est plus ou moins stabilisée ces dix dernières années si on se réfère aux données publiées par la Banque mondiale. Selon les statistiques, la consommation électrique moyenne d’un foyer résidentiel français est située entre 4 710 kWh et 4 944 kWh par an. En se basant sur ces chiffres, on peut aussi rapidement estimer la facture moyenne d’électricité d’un ménage. Un foyer devrait payer entre 798 et 824 euros TTC avec un compteur Base et entre 805 et 845 euros TTC avec un compteur en heures pleines heures creuses.

Il est à noter que les Français ne consomment pas de la même manière d’une région à l’autre. Selon RTE (Réseau de Transport d’Électricité), c’est en Île-de-France, en Rhône-Alpes, dans le Nord-Pas-de-Calais et en Provence-Alpes-Côte d’Azur que l’on enregistre les niveaux de consommation les plus élevés. Quoi qu’il en soit, les experts affirment que la demande électrique devrait globalement diminuer à l’horizon 2035.

La consommation électrique varie en fonction de plusieurs facteurs

Si les chiffres cités précédemment permettent d’avoir une idée du niveau de consommation des foyers, il est important de rappeler que les dépenses électriques peuvent varier en fonction de divers éléments. La taille du logement et celle de la surface à chauffer sont par exemple une indication importante puisque la consommation n’est pas le même pour un studio de 30 m² (4 350 kWh/an) et une maison de 150 m² (23 500 kWh/an). Et puis, il y a aussi la composition du ménage et l’utilisation faite de l’électricité qui sont des facteurs assez déterminants.